A Londres, une campagne menace d’expulser les Pokémon

Tous les moyens sont bons pour exprimer son opinion. A Londres,  des affiches intitulée « PokémonGoHome » tentent de sensibiliser les passants aux conséquences du Brexit et braquent les projecteurs sur une problématique en particulier…

« En 2019, les Pokémon pourraient perdre leur droit de résidence au Royaume-Uni », voilà l’un des messages insolites que les Londoniens peuvent lire depuis quelques jours sur des affiches localisées dans plusieurs endroits de la capitale anglaise.

Cette initiative est l’oeuvre de trois Britanniques clairement opposés à la sortie du pays de l’Union Européenne et s’inscrit dans le cadre d’une campagne sobrement intitulée #PokemonGoHome (« Pokémon rentrez chez vous »).

L’initiative dispose même d’un site web. Dans une interview du Evening Standard reprise par le site 20 minutes , David Felton, , l’un des initiateurs du projet, explique : « Suite au résultat du référendum du 23 juin dernier de quitter l’Union Européenne, plus de 500.000 personnes pourraient ne pas répondre aux critères nécessaires pour continuer de vivre dans le pays si l’article 50 est déclenché l’année prochaine ».

pokemon londres 0

pokemon londres 1

pokemon londres 2

pokemon londres 3

pokemon londres

Et c’est du sérieux.  Cette démarche est accompagnée d’une pétition lancée sur le site du parlement Britannique par les trois créateurs de la campagne appelant à autoriser les résidents à rester dans le pays dans les mêmes conditions, peu importe le résultat du Brexit.

Une récente étude menée par la Social Market Foundation estimait que le statut des 590.000 citoyens européens vivant au Royaume-Uni pouvait être menacé lorsque le Brexit sera définitivement acté. David Felton souligne ainsi : « Je me suis dit qu’en surfant sur le phénomène Pokémon, cela nous permettrait de sensibiliser l’opinion publique à cette problématique ».

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.