Les réseaux sociaux , responsables de l’explosion des MST ?

Selon la province canadienne de l’Alberta, les réseaux sociaux sont responsables de l’explosion des infections sexuellement transmissibles (MST) sur son territoire depuis un an…

Les chiffres sont plutôt alarmants : Depuis 2014, il y a +80 % des cas de gonorrhée, plus connue sous le nom de chaude-pisse, et le taux de syphilis a doublé : 1.100 cas de gonorrhée et 123 de syphilis ont été recensés dans cette province. Le nombre d’infections sexuellement transmissibles n’a jamais été aussi important depuis 1980.

reseaux sociaux

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta estime que cette augmentation est notamment causée par l’usage de plus en plus fréquent des médias sociaux pour avoir des relations sexuelles. Selon elle, « Quand les gens ne connaissent pas l’identité de leur partenaire sexuel, cela rend la tâche difficile pour la santé publique de retrouver ces gens, de les contacter pour prendre rendez-vous avec eux et pour les traiter », rapporte Radio-Canada.

Facebook, Tinder, Twitter, Snapchat, Skype ou encore WhatsApp seraient donc responsables de l’explosion de ces maladies et se trouveraient dans le viseur des autorités.

Pour finir, les services de Santé Alberta vont, selon les autorités, continuer de faire de la prévention sur les médias sociaux et sur Internet pour tenter d’éduquer la population à risque.

L’origine du mal et son remède se trouveraient donc dans le même espace….celui des réseaux sociaux.

 

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.