La ville de l’amour entame une croisade anti-kebabs

Les rois du monde – La ville de l’amour veut visiblement rompre avec les snacks liés à la culture orientale ou moyen-orientale. C’est en tous cas ce que souhaite Flavio Tosi, Maire de la ville de Vérone en Italie, qui veut interdire la présence d’enseignes de restauration ethnique.

Ainsi, l’ouverture de nouveaux stands proposant des kebabs et autres plats orientaux est désormais interdite dans la ville de Roméo et Juliette. Ces fast foods très répandus dans les villes italiennes n’ont donc plus leur place et ne sont plus les bienvenus.

Les pouvoirs locaux estiment, en effet, qu’ils portent préjudice à la ville. Cette restriction permettrait, selon le Maire, de protéger l’apparence architecturale de Vérone et de rétablir l’ambiance de la culture traditionnelle.

kebab

Les vendeurs de Kebab sont très répandus dans les villes italiennes

Cette orientation suscite un débat houleux en Italie : Entre ceux qui soutiennent cette démarche à même de préserver, selon eux, l’histoire et la culture de cette ville célèbre pour ses monuments romains et médiévaux, et ceux qui estiment que ces mesures servent davantage à discriminer la population croissante de migrants en Italie qu’à protéger les monuments et les spécialités culinaires.

Alors, sauvegarde du patrimoine ou xénophobie?

 

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
divertissement · Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.